La grippe touche plus les personnes âgées

peL’épidémie de la grippe est plus virulente et meurtrière cette année. Cependant le pic de la grippe est déjà derrière nous. « L’on peut constater que la période croissante de l’épidémie est déjà finie et là nous sommes en pleine décroissance. » a déclaré le docteur Serge Smadja.

Le constat qui a été fait est que les personnes âgées sont les plus vulnérables face à cette épidémie. Ces personnes ont en général plus de 65 ans et elles ont souvent des surinfections pulmonaires et des problèmes de cœurs après la grippe. En ce moment, la plupart des hôpitaux sont contrés sur ces personnes âgées là.

« Ces derniers jours, j’ai dû solliciter plusieurs ambulances de réanimation du Samu pour des personnes qui avaient des problèmes respiratoires et organiques en général. Et malheureusement on a un nombre de décès plus élevé que d’habitudes. » a expliqué Pierre-Jean Lacaille, médecin urgentiste, au micro de France 3.

Les statistiques officielles qui annoncent 970 cas graves et 98 décès seraient erronées et bien en dessous des chiffres réels. En général, une épidémie de grippe fait entre 2 000 et 3 000 morts, mais à cause du manque de moyens dans les hôpitaux, ces chiffres-là pourraient être bien plus élevés.
« On accuse beaucoup de retard pour traiter les patients qui se présentent en urgence et qui ont besoin d’être transférés en réanimation. A cause de ce retard, le taux de mortalité augmente de 30%. » explique le docteur Christophe Prudhomme.

Anal