Turquie : un parti pro-kurde entre au au gouvernement, une première

turkieUn gouvernement provisoire a été formé ce vendredi en Turquie. Au sein de ce gouvernement figurent deux parlementaires prod-kurdes du Parti pour la démocratie des peuples « HDP ».

Le nouvel exécutif aura la lourde tâche de gérer le pays jusqu’aux élections anticipées qui se tiendront le 1er novembre.

Ce vendredi, la Turquie eu un gouvernement provisoire au sein duquel un parti pro-kurde est entré pour la première fois, afin de gérer le pays jusqu’aux élections législatives anticipées qui auront lieu en novembre, alors que le conflit avec les rebelles kurdes a repris.

Ali Haydar Konca et Muslum Dogan deux parlementaires pro-kurdes et membres du Parti pour la démocratie des peuples (HDP), sont nommés chargés des Affaires européennes et du Développement, d’après l’annonce faite ce vendredi soir par le premier ministre, Ahmet Davutoglu, après une réunion qui a duré près d’une heure avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara.

Le Président turque «a accepté le gouvernement intérimaire proposé», avait souligné la présidence un peu plus tôt sur son site internet. La nomination de parlementaires pro-kurdes du HDP est unique et délicate dans un pays qui face depuis plusieurs mois à un regain de violences entre les kurdes du Parti des travailleurs du http://www.tuplapotti.org/ Kurdistan (PKK) et les l’armée.

Au cours de ces dernières semaines, le Président islamo conservateur et son Premier ministre ont constamment accusé le HDP d’être le bras politique illégale de la révolte kurde, qui a cassé un cessez-le-feu signé avec Ankara depuis 2013 pour répondre au début, le 24 juillet, de l’attaque de l’armée turque contre des emplacements du PKK en Syrie et en Irak, dans la «guerre contre le terrorisme».

Anal